Que signifie votation ?

Le terme «Votation» a beaucoup été employé notamment à l’occasion de référendum suisse en février 2014. Mais que veut dire votation ? Pourquoi n’utilise-t-on pas le mot «Vote» ?

Votation veut simplement dire « action de voter ». «Votation» est employée en Suisse ou au Québec alors qu’en France on utilise davantage le mot « Vote ».

La signification de votation peut être à la fois l’action d’exprimer son opinion par un vote et le vote en lui-même. Il signifie « Manifestation de volonté, individuelle ou globale à l’occasion d’une élection ou prise de décision ».

Le terme « Votation » figure dans le dictionnaire de l’Académie française. Mais n’est plus très utilisé en France ou bien utilisé dans un autre sens.

Toutefois, au Québec, on utilise encore ce terme dans son sens originel. En Suisse, Votation désigne les élections populaires comme les référendums sur divers sujets faits trois à quatre fois dans l’année. Ou bien l’Initiative populaire fédérale, un droit civique sur le plan fédéral. Grace à celui-ci, certains citoyens ayant un droit de vote font une proposition ayant pour but de modifier la constitution.

  • « votation » est très utilisé en Suisse et au Québec mais pas en France

votationA l’occasion d’une votation, les citoyens sont appelés à exprimer leurs opinions concernant la politique fédérale, communale ou cantonale. Les autorités sont contraintes d’appliquer les résultats d’une votation. Même si eux-mêmes ne sont pas tout-à-fait d’accord avec les préceptes annoncés.

A titre d’exemple, en février 2014, les électeurs Suisses se sont prononcés à 50,3% au profit de « la fin de l’immigration de masse ». Une Initiative populaire proposée par le parti « Union Démocratique du Centre » (UDC) de la droite populiste helvète. L’objectif de la proposition approuvée est d’instaurer des quotas à l’immigration et de refaire la négociation sur la libre-circulation avec l’Union européenne.

A part la désormais célèbre votation concernant l’Initiative populaire « Contre l’immigration de masse », deux autres votations ont également été effectuées en Suisse le 9 février 2014. Celle sur l’Initiative populaire « Financer l’avortement est une affaire privée – Alléger l’assurance-maladie en radiant les coûts de l’interruption de grossesse de l’assurance de base ». Et celle sur l’arrêté fédéral « portant règlement du financement et de l’aménagement de l’infrastructure ferroviaire ».

Le terme « votation » est encore très utilisé en Suisse ainsi qu’au Québec. Mais il n’est pas utilisé en France où on lui préfère le mot « vote ». Il désigne un vote permettant au peuple de prendre une décision, à travers des référendums ou l’approbation d’une Initiative Populaire fédérale. Les résultats d’une votation doivent être impérativement appliqués. Pour annuler ce résultat, il faudra soumettre une contre-proposition à une autre votation.