Que signifie Je suis Charlie ?

Le 11 janvier 2015, des millions de personnes à travers le monde scandaient « Je suis Charlie ». Mais que signifie Je suis Charlie au juste ?

7 janvier 2015, deux terroristes pénètrent chez Charlie Hebdo et massacrent plusieurs personnes. Suite à ce drame, un slogan émerge rapidement et est massivement repris sur les réseaux sociaux, il s’agit du fameux « Je suis Charlie ».

Le week-end qui suit, des manifestations gigantesques s’organisent à travers le monde. Des pancartes sont présentes dans chacune d’entre elles, parfois traduites dans la langue du pays.

Mais à travers ce slogan s’exprime plusieurs revendications qui peuvent être différentes selon les individus.

  • Quelles sont les significations de Je suis Charlie ?

  1. Soutien aux familles : Je suis Charlie signifie également que l’on souhaite montrer sa tristesse et son soutien aux familles des victimes dans cette terrible épreuve.
  2. je suis charlie

    Crédit : Steff-X

    Soutien à la liberté expression : Charlie Hebdo est connu pour être un journal sans sujet tabou. Politique, religion, économie, aucun sujet n’échappe à sa critique. En se déclarant Je suis Charlie, certains ont montré leur soutien à la liberté d’expression.

  3. Refus du terrorisme : Je suis Charlie est aussi une manière de dire non au terrorisme. Des slogans « Not afraid » était entendus dans les manifestations étrangères pour montrer que les pays occidentaux ne seront jamais impressionnés par les attaques terroristes.
  • Je suis Charlie a-t-il encore un sens 2 mois après les attentats ?

7 mars 2015, deux mois après les attentats, le slogan a naturellement perdu de sa présence. Les manifestations de soutiens sont terminées. Ceux qui avait mis la pancarte en photo sur leur profil de réseau social l’ont changé pour une autre photo. Charlie Hebdo a repris une diffusion hebdomadaire… La vie reprend-elle comme si de rien n’était ?

Même si le temps érode inlassablement les mémoires, il est fort à penser que les attentats du mois de janvier laisseront une trace indélébile dans la société française. Tous ceux qui ont affiché Je suis Charlie en janvier le pensent encore en mars. Et le penseront encore dans les mois qui viennent. Que cela soit pour exprimer leur soutien au journal, aux victimes et à leur famille, à la liberté d’expression ou pour exprimer le refus du terrorisme.

Que signifie votation ?

Le terme «Votation» a beaucoup été employé notamment à l’occasion de référendum suisse en février 2014. Mais que veut dire votation ? Pourquoi n’utilise-t-on pas le mot «Vote» ?

Votation veut simplement dire « action de voter ». «Votation» est employée en Suisse ou au Québec alors qu’en France on utilise davantage le mot « Vote ».

La signification de votation peut être à la fois l’action d’exprimer son opinion par un vote et le vote en lui-même. Il signifie « Manifestation de volonté, individuelle ou globale à l’occasion d’une élection ou prise de décision ».

Le terme « Votation » figure dans le dictionnaire de l’Académie française. Mais n’est plus très utilisé en France ou bien utilisé dans un autre sens.

Toutefois, au Québec, on utilise encore ce terme dans son sens originel. En Suisse, Votation désigne les élections populaires comme les référendums sur divers sujets faits trois à quatre fois dans l’année. Ou bien l’Initiative populaire fédérale, un droit civique sur le plan fédéral. Grace à celui-ci, certains citoyens ayant un droit de vote font une proposition ayant pour but de modifier la constitution.

  • « votation » est très utilisé en Suisse et au Québec mais pas en France

votationA l’occasion d’une votation, les citoyens sont appelés à exprimer leurs opinions concernant la politique fédérale, communale ou cantonale. Les autorités sont contraintes d’appliquer les résultats d’une votation. Même si eux-mêmes ne sont pas tout-à-fait d’accord avec les préceptes annoncés.

A titre d’exemple, en février 2014, les électeurs Suisses se sont prononcés à 50,3% au profit de « la fin de l’immigration de masse ». Une Initiative populaire proposée par le parti « Union Démocratique du Centre » (UDC) de la droite populiste helvète. L’objectif de la proposition approuvée est d’instaurer des quotas à l’immigration et de refaire la négociation sur la libre-circulation avec l’Union européenne.

A part la désormais célèbre votation concernant l’Initiative populaire « Contre l’immigration de masse », deux autres votations ont également été effectuées en Suisse le 9 février 2014. Celle sur l’Initiative populaire « Financer l’avortement est une affaire privée – Alléger l’assurance-maladie en radiant les coûts de l’interruption de grossesse de l’assurance de base ». Et celle sur l’arrêté fédéral « portant règlement du financement et de l’aménagement de l’infrastructure ferroviaire ».

Le terme « votation » est encore très utilisé en Suisse ainsi qu’au Québec. Mais il n’est pas utilisé en France où on lui préfère le mot « vote ». Il désigne un vote permettant au peuple de prendre une décision, à travers des référendums ou l’approbation d’une Initiative Populaire fédérale. Les résultats d’une votation doivent être impérativement appliqués. Pour annuler ce résultat, il faudra soumettre une contre-proposition à une autre votation.

Que signifie le geste de la quenelle ?

Vous n’avez pas pu passer à coté du buzz médiatique suscité par l’humoriste Dieudonné et son geste de la quenelle. Mais que veux dire vraiment le geste de la quenelle ?

Le geste de la quenelle a été inventé il y a déjà plus d’une décennie par Dieudonné. Il consiste à poser la paume d’une main avec le coude fléchi sur le haut de l’autre bras, celui-ci étant tendu et légèrement révélé de la verticale.

Il s’agissait alors d’un geste propre à l’humoriste. Ce dernier indique que ce geste est une sorte de bras d’honneur contre le système. Un signe pour symboliser la haine contre les puissants, ceux qui « dirigent » la société.

  • Le geste de la quenelle est à la base un geste antisystème

Dieudonné déclarait lui-même que le geste de la quenelle est un appel à « faire chier ce système de merde ».

le geste de la quenelle

Le geste de la quenelle
Crédit : Meostil

Cela aurait pu en rester là, mais cela serait oublier qu’en 2009, Dieudonné s’est présenté aux élections européennes sous la bannière d’un partie anti-sioniste. Sur les affiches, il exécutait le fameux geste de la quenelle.

Que l’humoriste l’ait voulu ou non, ce geste a rapidement été assimilé à un signe antisémite par la population mais surtout par les médias . D’autant que le raccourci vers un autre geste tristement célèbre est facile à faire. Beaucoup ont fait le rapprochement entre le geste de la quenelle est le salut nazi.

Le geste de la quenelle a également pris une autre dimension depuis quelques semaines, depuis qu’un buzz s’est créé autour de ce signe. Beaucoup ont diffusé sur les réseaux sociaux des photos d’eux ou de tiers en train de faire le fameux geste.

Pour Dieudonné et ses fans, le geste de la quenelle reste un signe anti-système, une invitation à désobéir, à être subversif contre un système qui les a déçu, une autre façon de faire un bras d’honneur.

Pour d’autres, il ne fait pas de doutes que ce geste est un signe anti-juifs, un salut nazi déguisé.